Génération GNU/Linux

Ceux qui ont fait leurs débuts en informatique avec le CP/M, puis MS/DOS pour ensuite passer à la série des Windows sont à l’écart de la nouvelle génération GNU/Linux. Malgré un certain ressentiment à l’égard de la firme de Redmond, ces utilisateurs conservent une certaine nostalgie à l’égard de Microsoft qui a bercé toute leur jeunesse.

Avec GNU/Linux il n’en est pas de même, car nous n’avons pas affaire avec la même génération d’individus. Ceux-ci sont quasiment nés avec Internet et les ordinateurs portables. Avides de savoir et de comprendre, la philosophie de l’open source et de la licence GPL les attire tout particulièrement. Ceci par le fait qu’ils peuvent devenir acteurs et créateurs en réalisant ou en améliorant les logiciels, ce qui n’est pas possible avec les logiciels propriétaires. Car le logiciel propriétaire est par nature incestueux et reste fermé aux innovations.

Les 90 000 développeurs de Microsoft sont peu nombreux face aux développeurs sous GNU/Linux qui existent dans le monde. De ce fait, la nouvelle génération curieuse de découvertes préfère le foisonnement des logiciels open source au cloisonnement des logiciels propriétaires qui mettent l’individu dans une situation passive. La logique de profit du logiciel propriétaire n’est pas en phase avec le logiciel collaboratif qui fonctionne sous GNU/Linux. Le logiciel open source vient s’inscrire dans une mouvance plus large qui va de l’altermondialisme à l’écologie dans une société où domine la notion de réseau. Car la création et l’évolution de GNU/Linux reposent sur le réseau Internet où chacun peut participer à l’élaboration d’une portion de logiciel.

Par ailleurs, GNU/Linux favorise également les rencontres des utilisateurs par le biais d’organisations de colloques ou plus simplement de manifestations où les gens échangent des procédés qu’ils ont développés en utilisant Linux. Les fameux GUL (Groupes d’Utilisateurs de Linux – ou LUG en anglais) fleurissent un peu partout en permettant une participation active des utilisateurs. Ce qui bien entendu n’existe pas avec les utilisateurs de logiciels propriétaires qui ont tendance à être repliés sur eux-mêmes. Même si Microsoft réussit à passer en force dans les établissements scolaires, il n’empêche que de plus en plus d’écoles équipent leurs salles d’informatique avec GNU/Linux.

Qu’en est-il du modèle économique de GNU/Linux et du logiciel libre? Linux repose sur une économie de service. Quant aux divers paquets (ou logiciels) qui sont utilisés par Linux, leur économie repose sur le don et la collaboration de programmeurs bénévoles. Progressivement se développe une éthique du don. Les utilisateurs donnent de l’argent pour les logiciels dont ils sont satisfaits et dont ils souhaitent les voir évoluer. Chaque utilisateur ou institution donne selon ses moyens. C’est ce qui se passe par exemple avec le développement de l’interface graphique KDE.

Ainsi le modèle économique de Linux et des logiciels libres est-il totalement différent de celui des logiciels propriétaires, ces derniers reposant sur un système de rentes par le biais des brevets. Système de brevets que l’on retrouve en agriculture avec les OGM. Le logiciel libre participe donc à tout un courant de contestations sur la brevetabilité des productions humaines où des sociétés comme Microsoft fabriquent, selon les propos de Richard Stallman, des menottes numériques. Et le plus dramatique est que la plupart de la population ne prend pas conscience de ce phénomène. Certains vont même jusqu’à qualifier le logiciel libre d’informatique communiste.

L’informatique prenant une place sans cesse croissante dans les activités humaines, les utilisateurs ne veulent plus de logiciels brevetés et bridés. Ils aspirent à une liberté qu’apporte justement Linux et ses logiciels sous licence GPL. D’autre part, le système d’exploitation GNU/Linux est incomparablement plus performant que n’importe quelle version de Windows, il est bon ici de le souligner. Et ceci même les utilisateurs débutants l’entrevoient très rapidement.

Pour toutes ces raisons, une génération GNU/Linux est en train de naître rapidement, et qui laissera de côté les logiciels de la firme Microsoft

Interview de Richard Stallman à Milan

Voici une interview de Richard Stallman, le père du logiciel libre, qui se déroule à Milan. Dans cette interview quelques points complexes de la licence libre sont explicités et vous comprendrez mieux ce que signifie « logiciel libre », qui ne veut pas dire gratuit car les utilisateurs font des dons.

La conférence est au format audio libre .ogg. Bonne écoute.

 

Débats sur les logiciels libres

Nous vous proposons ici d’assister à une brève intervention dans un débat sur les logiciels libres dont l’ampleur est de plus en plus importante. Cliquez ici.

D’autre part voici une vidéo qui parle de la manipulation de Microsoft dans l’enseignement français où les logiciels libres ne sont pas représentés. Cliquez ici.

La biométrie pose de nombreux problèmes. Voici une conférence qui soulève les questions liées à cette nouvelle technologie. Cliquez ici.

L’April. Cliquez ici.

RMLL 2015

Cette année les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre se dérouleront à Beauvais. A l’heure où le capitalisme se déchaîne pour aliéner toujours plus les individus, il est important de maîtriser totalement les outils de communication afin de pouvoir contrer l’idéologie libérale. Ces outils de communication passant par l’informatique, il est urgent de contrer le logiciel propriétaire par le développement du logiciel libre. La totalité des systèmes d’exploitation propriétaires contiennent des malwares pour nous espionner en permanence. Seul GNU/Linux est exempte de ces malwares. Le problème est que la majorité de la population n’en prend pas conscience et qu’elle se fait avoir par les publicités tapageuses de Microsoft, de Google ou autres producteurs de logiciels qui ne sont pas libres. La surveillance de toutes nos pratiques avec l’outil informatique est une menace pour nos libertés. Pour réagir à cela, la seule solution est de répandre des logiciels qui soient totalement libres afin d’obtenir une transparence intégrale sur ce que font nos ordinateurs.

Comme les autres années, ces RMLL 2015 sont l’occasion de prendre connaissance de ce qui se fait dans le monde du Libre.

LE HOLD-UP PLANETAIRE

Nous vous proposons la lecture d’un ouvrage publié en 1998 et mis dans le domaine public qui explique le fonctionnement de l’empire Microsoft. De ce fait, vous comprendrez mieux pourquoi nous parlons des logiciels libres et du système d’exploitation GNU/Linux sur ce blog. De plus en plus de pays sur la planète utilisent GNU/Linux en remplacement de Windows. C’est une très bonne initiative et nous espérons que cela va prendre une grande ampleur. Le logiciel propriétaire mène à une impasse, et il est important que la population en prenne conscience. Microsoft est un parasite qu’il est grand temps d’éradiquer.
LE HOLD-UP PLANÉTAIRE.

Nous vous proposons ici une conférence de l’auteur du HOLD-UP PLANÉTAIRE qui vous fera comprendre l’impact des logiciels libres et du combat qu’il faut mener contre l’empire Microsoft. Cliquer ici pour visionner la vidéo.

Liens en rapport avec le logiciel libre:

https://www.fsf.org/ Free Software Foundation. Fondation créée par Richard Stallman, inventeur du logiciel libre.

https://fsfe.org/index.fr.html Free Software Foundation Europe. Fondation européenne pour le logiciel libre.

https://www.april.org/ Association défendant le logiciel libre.

https://www.laquadrature.net/fr Association qui défend les libertés numériques.

http://distrowatch.com/ Site qui donne la liste des distributions GNU/Linux et la possibilité de les télécharger.

https://linuxfr.org/ Site francophone sur l’actualité de GNU/Linux

https://fr.wikipedia.org/wiki/Portail:GNU/Linux Portail GNU/Linux qui propose de nombreuses informations.

http://framasoft.org/ Framasoft. Site comportant un très grand nombre de logiciels libres.

https://aful.org/association Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres.

https://nos-oignons.net/ Site du système Tor qui permet d’être anonyme sur Internet.

 

 

Internet et le monde du libre

Le développement d’Internet, qui au début de son utilisation servait à échanger des messages par voie électronique entre chercheurs, permet à présent, grâce à une batterie de nouveaux langages comme PHP et Javascript, de réaliser des programmes d’une grande interactivité avec les utilisateurs. Cette interactivité est née du développement des logiciels libres dont le plus connu est le système d’exploitation GNU/Linux. D’une informatique centralisée, lourde, l’orientation s’est faite vers une informatique légère et en réseaux. Cependant, la mise en service de nouveaux réseaux faisant croître la complexité de la toile ne signifie pas que la centralisation a disparu. Elle a seulement changé de forme en permettant à ceux qui ont les clefs, de surveiller tout le réseau en des endroits multiples. (suite)


© Serge Muscat 2011.

FOSDEM 2012

Les 4 et 5 février se déroule le FOSDEM 2012. Si vous n’êtes pas trop loin de Bruxelles, ne ratez pas cette manifestation des acteurs du libre dans le monde de l’informatique. A l’heure où Microsoft essaie de verrouiller les ordinateurs pour ne plus utiliser Linux avec la sortie de Windows 8, il est important que le plus grand nombre de personnes réagissent avec intelligence pour contrer ce prédateur et cet ennemi de la liberté. La suite c’est ici: FOSDEM.

Richard Stallman à Radio Campus à Lille

Richard Stallman était l’invité de Radio Campus à Lille le 23/02/2011. Voici la version intégrale de l’entretien en audio au format libre .ogg. Dans cet entretien, contrairement aux conférences, Richard Stallman prend le temps de rentrer dans les détails de la philosophie du logiciel libre. Entretien.

Vous trouverez également une conférence de Richard Stallman sur le lien suivant: conférence 2007.

Conférence sur LibreOffice à Paris au mois d’octobre 2011

Du 12 au 15 octobre 2011 se déroule une série de conférences sur LibreOffice. Des acteurs comme l’Université Pierre et Marie Curie, l’Université Denis Diderot et l’INRIA participent à ces conférences. C’est l’occasion de comprendre l’impact des logiciels libres dans la recherche informatique et de mieux comprendre l’éthique du logiciel libre comme le définit Richard Stallman.

Vous trouverez toutes les informations sur ce lien: Official LibreOffice Conference.