Adam et Eve

Par sympathie pour les animaux, le professeur Elios avait nommé les deux souris blanches : Adam et Eve. Ces deux prénoms lui semblaient appropriés étant donné que ces deux souris allaient l’aider dans l’étude d’un homme nouveau, à une création sans précédant. Et c’est avec la participation d’Adam et Eve que le professeur allait pouvoir tester le fruit de ses recherches. Ces dernières consistaient à multiplier la durée de vie normale d’un homme par cent. Autant dire tout de suite que le terme de révolution scientifique était bien peu pour qualifier cette prodigieuse découverte. Si l’expérience aboutissait à un résultat positif, Adam et Eve ; et par la suite l’homme, traverseraient une aventure encore inédite.

L’expérience décisive devait avoir lieu dans une semaine. Dans leur vaste maison vitrée, Adam et Eve observaient les préparatifs du professeur. Ce dernier mélangeait des produits de toutes les couleurs et manipulait de nombreux robinets pour doser correctement les substances chimiques.

_ Tu ne trouves pas que le professeur semble excité? dit Eve à Adam.

_ Oui, j’allais justement te le dire. Je ne sais pas ce qu’il prépare, mais ça a l’air d’être important.

_ Tu penses qu’il va tester ces produits sur nous? s’inquiéta Eve.

_ Je ne sais pas. Cela se pourrait bien. Vu le regard illuminé du professeur, je crois bien qu’il est sur le point de découvrir quelque chose d’important. Je sens que ce soir je ne vais pas dormir tranquille.

Les jours s’écoulèrent un à un avec chez le professeur une frénésie de plus en plus grande. Il devenait de jour en jour plus pâle et paraissait avoir maigri. Sa blouse blanche – événement très rare – était toute tachée de produits chimiques. Il marchait rapidement d’un bout à l’autre du laboratoire avec dans les mains des flacons aux étiquettes mystérieuses. Le déjeuner devenait pour lui superflu. Il se contentait d’un simple sandwich qu’il mangeait sur un coin de table tout en continuant à griffonner des formules.

Pendant ce temps, Adam et Eve observaient l’étrange balais des tubes à essai qui étaient déversés dans des entonnoirs en verre. Le professeur avait fait installer un générateur dans le laboratoire afin d’obtenir de l’énergie supplémentaire pour procéder à ses expériences. Adam et Eve avaient assisté à tous ces préparatifs avec beaucoup d’attention et de perplexité. D’innombrables points d’interrogation germaient dans leurs esprits.

Puis vint le jour tant attendu par le professeur de l’expérience ultime. Il mit alors sa monstrueuse machinerie en route, laquelle consistait à fabriquer une substance complexe capable d’allonger la vie.

Le professeur appuya sur des manettes, régla des potentiomètres, consulta des voyants et des écrans de contrôle puis manipula des robinets. Au milieu du laboratoire, après un quart d’heure d’expérimentation, il sortit d’un serpentin des gouttes d’un produit légèrement rosé. Le professeur récupéra le tube à essai contenant la substance et s’empara d’une seringue pour la remplir du liquide.

Ayant assisté à toute l’expérimentation, Adam et Eve se mirent à trembler.

_ Si tu meurs, je mourrai avec toi, prononça Adam.

Le professeur emplit lentement la seringue jusqu’à la moitié. Il chassa les petites bulles d’air en appuyant sur le piston puis s’avança vers Adam et Eve. Cette dernière ferma les yeux un instant tout en se blottissant contre Adam.

Le professeur saisit en premier Eve et lui injecta quelques millilitres du produit expérimental. Ensuite vint le tour d’Adam.

Si tout avait été correctement calculé, Adam et Eve ne devaient théoriquement sentir aucun effet notable. La seule modification prévue consistait au ralentissement du vieillissement. Ils furent pris toutefois au bout de quelques minutes d’une légère somnolence et décidèrent de faire une sieste.

*

Six mois s’étaient écoulés. Le professeur procédait chaque mois à une analyse des cellules d’Adam et Eve. Son expérience avait abouti avec un grand succès. On avait rédigé et on rédigeait encore dans la presse internationale de longs articles sur cette expérience révolutionnaire. Les télévisions du monde entier s’arrachaient les entretiens du professeur que des bataillons d’interprètes traduisaient dans toutes les langues de la planète. Cependant, le professeur gardait secret la formule de fabrication du produit. Il ne communiquait aux journalistes que les principes généraux de son expérience. Mais en aucun cas il n’entrait dans les détails.

Le gouvernement ayant réalisé l’ampleur de la découverte, il n’avait pas tardé à contacter le professeur et à mettre ce dernier sous protection. Car comme cela devait arriver, des offres d’achat du brevet commencèrent à affluer de partout. Tant et si bien que les services de l’armée finirent par intervenir.

Trois mois plus tard, les premiers conflits armés se déclarèrent pour obtenir le fameux produit qui prolongeait la vie. Six semaines après débuta une guerre mondiale. La folie s’empara des États et l’arme nucléaire fut utilisée. Des champignons s’élevèrent dans le ciel un peu partout sur la planète. En quelques jours toute trace de vie humaine disparut de la terre.

*

Tandis que le silence total régnait dans le laboratoire, Eve s’éveilla. Elle secoua Adam pour le réveiller. Celui-ci ouvrit péniblement les yeux en poussant de petits gémissements.

_ Adam, réveille toi! Regarde, tu ne trouves pas ça bizarre que tout soit silencieux comme cela?

Adam regarda Eve d’un œil étonné puis tendit l’oreille.

_ C’est vrai; il n’y a pas le moindre bruit. C’est étrange, la porte de notre maison est ouverte. Viens, allons voir ce qui se passe.

Adam et Eve parcoururent le laboratoire sans trouver la moindre trace d’une personne. Ils allèrent alors à l’extérieur, ce qui ne leur était pas arrivé depuis bien longtemps. Ils constatèrent l’effroyable spectacle qui s’offrait devant eux et comprirent rapidement la situation.

Au fil des jours et des semaines ils en arrivèrent à la conclusion qu’il n’y avait plus d’hommes sur la planète. Ils prirent alors conscience qu’une lourde responsabilité leur incombait: celle de prolonger la vie et de développer à nouveau le long processus de l’évolution…

Copyright Serge Muscat 2000