Le propre du jeu informatique

Le propre du jeu informatique est de n’avoir pas de prise sur le réel. C’est une activité « qui tourne à vide », sans impacter les mécanismes de la réalité. Le jeu est comme la simulation qui fonctionne en « circuit fermé », sans interaction avec la réalité. Tel un algorithme et, du reste, basé sur ce dernier, il tourne en boucle sur lui-même dans les possibilités du programme. L’aléatoire y est constitué d’un « pseudo aléatoire » qui n’a rien de hasardeux. Tous les possibles sont écrits d’avance et la loi du chaos n’a pas lieu d’être. Ce qui est préprogrammé ne peut pas refléter la complexité du réel mouvant. Car le réel du vivant ne se répète pas, jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.