Le bruissement intérieur

C’est souvent lorsqu’on s’assoupit pour entreprendre une sieste et que le corps est détendu, que l’esprit vagabonde en se remémorant des images, des paroles et tout un tas de sensations qui prennent une signification nouvelle aux différentes étapes de notre vie.

Le sens des situations traversées dans le moment présent ne nous est donné que très partiellement. Avec le recul et un apport d’informations supplémentaires, tout un monde que nous n’avons fait que traverser dans l’action nous apparaît soudainement riche de significations.

Aussi est-ce pour cela que j’apprécie de rester allongé de longs moments en méditant. L’expérience n’est bénéfique que lorsque nous prenons le temps de la méditer ; sinon elle reste opaque à notre conscience. En se remémorant les moindres détails, on en extrait la quintessence sémiotique sur les actions et les propos des hommes.

Que de problèmes complexes ai-je compris en m’allongeant sur un canapé !

Méditer est la même opération de révélation que l’on pratique en photographie argentique. Tout apparaît avec une netteté surprenante pour qui sait analyser ses pensées avec perspicacité et lucidité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.