L’ampoule a grillé

Dans un livre dont je ne sais comment il est arrivé entre mes mains, je lisais que devenir adulte était de parvenir à voir le monde sans les déformations du regard de l’enfance.
Des propos écrits par un auteur cynique, de ces hommes à qui le suicide n’arrive jamais et qui, à l’occasion, n’hésitent pas à faire mourir les autres. (suite)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.